Belgique

Les partenaires sociaux se pencheront demain/mercredi pour la première fois sur une liste de fonctions pénibles, après que le gouvernement fédéral s'est accordé sur un cadre. Les syndicats parlent d'une réunion "cruciale". Celui qui effectue un métier pénible pourra soit partir plus tôt à la retraite, soit jouir d'une pension plus élevée. La réforme doit normalement entrer en vigueur le 1er janvier 2020. Le gouvernement s'est accordé sur un cadre en mars.

Les critères retenus pour définir une "fonction pénible" sont: les contraintes physiques, l'organisation du travail, le risque de sécurité et la pénibilité mentale ou émotionnelle. Les personnes exerçant une fonction reconnue pénible pourront anticiper leur départ à la pension de deux à six ans. Les régimes préférentiels du personnel ferroviaire (pension à 56 ans) et des militaires (pension à 55 ans) disparaîtront. Une période de transition de 20 ans est avancée.

Demain/mercredi, les discussions concernant la fonction publique débuteront au comité A, plus haut niveau de concertation pour les fonctionnaires.

Au programme: des clarifications techniques et la fameuse liste, selon le président de l'ACV-Services publics Luc Hamelinck.

Les discussions concernant les fonctions pénibles dans le secteur privé se tiennent déjà ce mardi au sein du comité de gestion du service fédéral des pensions.