Belgique Mercredi, les avionneurs remettent leurs meilleures offres à la Belgique. C’est la dernière étape avant une décision gouvernementale attendue mi-2018. Pendant ce temps, le lobbying s’intensifie et des doutes apparaissent quant à la transparence du processus.

Les chevaux sentent l’écurie. Depuis quelques semaines, règne une activité très intense autour du dossier du remplacement des chasseurs bombardiers F-16 belges, et pour cause : mercredi 14 février, les prétendants au juteux contrat doivent remettre leur meilleure offre (Best and Final Offer, BaFO) à la cellule ACCaP (Air Combat Capability Program) gérant le processus de sélection au sein de la Défense.

=> Du concret, s’il vous plaît

=> Le chœur des industriels

=> Le grand paradoxe français


(...)