Belgique

Le traiteur Esthio, responsable d'une contamination à la salmonelle de plus de 450 enfants issus d'une quarantaine d'écoles de Flandres occidentale et orientale, ne pourra pas recommencer à livrer des plats aux établissements, rapporte mercredi soir la VRT.

L'Afsca a confirmé à la rédaction de la VRT que le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme (MR), avait pris cette décision dans l'attente d'une enquête plus approfondie.

Vendredi, l'Afsca avait déclaré que l'entreprise pouvait reprendre ses activités car il n'y avait plus de preuve de contamination.

Le patron d'Esthio, Brecht Vervaeck, s'est dit "consterné et désabusé" dans une réaction obtenue par la VRT. Il indique même que son père a été hospitalisé suite au choc provoqué par la nouvelle.

La décision a été communiquée dans le soirée, les écoles concernées ne bénéficieront donc pas de repas livrés.

Ducarme veut écarter tout risque après la contamination

Le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, veut écarter le moindre risque avant d'autoriser à nouveau la société Esthio à fournir à nouveau des repas aux écoles, a indiqué jeudi son cabinet. Près de 450 élèves dans 44 écoles fondamentales ont souffert de salmonellose. Tous ces établissements commandaient leurs repas à cette société établie à Harelbeke. Il est toutefois apparu après une enquête que ces repas n'étaient pas à l'origine de la contamination, dont la cause demeure inconnue.

L'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) avait donné à Esthio son feu vert à la reprise des livraisons mais le ministre s'est voulu plus prudent et attend les résultats d'une enquête plus approfondie, a annoncé ce jeudi matin la VRT.

"Le ministre veut en priorité éviter tout risque. Il y a eu plus de 400 contaminations et de nombreuses hospitalisations", a expliqué le cabinet de M. Ducarme.

Ce jeudi matin, une réunion de concertation aura lieu au cabinet.