Belgique

La commission d'enquête sur la gestion du Samusocial a décidé de reporter la réunion publique initialement prévue jeudi matin à mercredi et jeudi prochains. La réunion à huis clos du début de matinée, consacrée à l'audition d'un témoin dont ni l'identité ni la fonction n'ont été révélées, s'est prolongée jusqu'aux environs de 13h30. 

Les commissaires auraient dû entendre jeudi matin trois directeurs de terrain du Samusocial (Gregory Polus, Laurence Bourguignon et Aurélien Doffigny) ainsi que le chargé de communication de l'asbl, Christophe Thielens.

Les trois premiers seront entendus mercredi prochain, le 12 juillet, a-t-on appris dans l'entourage du bureau de la commission, selon un agenda mis à jour après les travaux de mercredi.

Comme dans d'autres commissions d'enquête, l'ordre du jour des travaux est régulièrement adapté aux circonstances.

Ce fut le cas d'heure en heure jeudi matin, en raison de la prolongation de l'audition à huis clos. La séance publique aurait dû commencer à 10h00. Elle a d'abord été reportée d'une demi-heure, puis d'une heure, avant d'être remise à une date ultérieure. Même le rendez-vous fixé à la presse à 13h00 pour une communication du bureau de la commission, aux portes de la salle de réunion, n'a finalement pas été honoré.

Après la séance prévue mercredi prochain, le chargé de communication du Samusocial, Christophe Thielens sera entendu par la commission jeudi, le 13 juillet, tout comme Mme Marage, ex-directrice administrative et financière du Samusocial, et Rita Glineur, administratrice de l'asbl et proche collaboratrice d'Yvan Mayeur.

L'ex-présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles, Pascale Peraïta, passera quant à elle devant les commissaires le mardi 18 juillet, comme Valérie Vierset, son ex-cheffe de cabinet au CPAS de la Ville, et administratrice de l'association d'aide aux sans-abri.

Le 19, ce sera au tour de l'ex-bourgmestre Yvan Mayeur et du président du conseil d'administration Michel Degueldre de répondre aux questions des députés commissaires.