Belgique Le dispositif a été neutralisé.

Le colis suspect repéré devant la Fédération turque de Belgique, rue Josaphat 72, à Schaerbeek, était bel et bien un engin explosif, vient de confirmer Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles.

L'engin, constitué, selon nos informations, d'une bonbonne de gaz et d'un système de mise à feu, a été retrouvé juste devant le bâtiment, dans un sac en plastique. Un périmètre judiciaire a été établi et l'engin a été neutralisé par les démineurs. Le laboratoire de la police fédérale est descendu sur les lieux. L'enquête est en cours. Aucune interpellation n'a eu lieu pour l'heure.

"Quand la police est arrivée, elle a effectivement trouvé le colis suspect et a immédiatement barré la route, entre la rue de l'Olivier et la rue Philomène. Une salle communale située dans la rue Josaphat a été ouverte pour accueillir les personnes qui ne pouvaient pas rentrer chez elles. Ces habitants du quartier ont pu notamment y recevoir du café", a fait savoir le cabinet du bourgmestre Bernard Clerfayt (DéFi). Depuis lors, la situation est revenue à la normale.

"Le paquet doit maintenant être examiné en détail pour déterminer s'il aurait pu provoquer une explosion ou s'il a été placé uniquement pour provoquer la panique", a expliqué un porte-parole du parquet. Le périmètre de sécurité a entre-temps été en grande partie levé. La police locale de Bruxelles-Nord (Schaerbeek/Evere/Saint-Josse-ten-Node) a été avertie vers 13h30 de la présence d'un paquet et a immédiatement instauré un périmètre de sécurité.

Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) de l'armée est descendu sur place pour examiner le colis et a constaté qu'il contenait notamment des bouteilles de gaz.

"Le paquet a été neutralisé et a été emmené par le SEDEE pour une analyse approfondie", a précisé le porte-parole du parquet. "L'analyse doit déterminer si le colis aurait pu exploser ou s'il n'avait pour but que de créer la panique. Cela prendra quelques jours. Entre-temps, une enquête est ouverte à l'encontre de la ou les personne(s) qui l'ont laissé. Actuellement, aucun suspect n'a été identifié."

Le périmètre de sécurité dans la rue Josaphat a été levé. Il subsiste toutefois à l'endroit où le paquet a été découvert. Le laboratoire de la police fédérale y mène des investigations. "Seule une tente va rester sur le trottoir pour permettre au laboratoire de poursuivre ses recherches", a ajouté le cabinet du mayeur schaerbeekois.