Belgique

L'université de Gand (UGent) ne voit aucun problème au fait qu'un membre de premier plan du groupuscule identitaire Schild & Vrienden succède à un autre au sein de son conseil d'administration, selon sa porte-parole. 

Louis De Stoop, dont l'admiration pour Hitler apparait clairement dans le reportage qui a levé les masques sur l'association flamande, prendra donc la place du fondateur de cette dernière, Dries Van Langenhove, dans l'organigramme de l'université. L'UGent a lancé jeudi une procédure de suspension qui doit déboucher sur l'exclusion définitive de Dries Van Langenhove, inscrit en droit et représentant des étudiants au sein du plus haut comité de direction de l'université.

Concernant celui qui doit prendre sa place en octobre, aucune mesure n'est à l'ordre du jour. Le reportage de la VRT montre pourtant une photo sur laquelle Louis De Stoop pose devant la Tour Eiffel, dans une référence explicite à un célèbre cliché d'Adolf Hitler.

Cette situation suscite des protestations de la part d'autres associations estudiantines. Celles-ci ont prévu une manifestation contre Schild & Vrienden devant le rectorat de l'université le 25 septembre.