Belgique

La Fugea a tiré la sonnette d'alarme, lundi, à quelques jours de la Foire agricole de Libramont, par rapport à la sécheresse qui sévit depuis plusieurs semaines et à ses conséquences néfastes pour les agriculteurs. "On parlera bientôt de situation catastrophique, la sécheresse et les températures élevées commencent à causer des ravages dans nos campagnes. 

Le spectre de 1976 plane au-dessus de nos têtes. Cette sécheresse et les températures élevées sont la cause de faibles rendements et des prairies roussies. Certains agriculteurs se voient obliger, dans certaines localités, d'entamer leurs stocks hivernaux", alerte la Fédération unie de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs.

La Fugea recommande dès lors aux agriculteurs d'adapter leurs conduites d'élevage et de culture afin de faire face à cette sécheresse et les incite à contacter leur commune "afin de réunir la Commission communale de constats des dégâts aux cultures pour faire constater les pertes subies." Elle interpelle aussi les pouvoirs publics: "si les conditions météorologiques ne changent pas, de nombreux agriculteurs vont devoir faire face à de grosses difficultés."

La Fugea sera reçue mercredi après-midi au cabinet du ministre wallon de l'Agriculture, René Collin. Au cabinet de ce dernier, on réitère l'appel lancé aux agriculteurs et aux communes pour la mise en place des Commissions communales de constatation. C'est sur base des dossiers transmis par celles-ci qu'une première estimation des pertes de rendements pourra être établie.