Belgique La ligne modernisée sera un axe marchandise majeur, mais bénéficiera aussi aux voyageurs

BERTRIX Cette semaine sera décidément sous le signe du faste et du bonheur à la SNCB. Après le lancement des fameuses voitures M-6 à doubles niveaux ce lundi, la société inaugurait hier le tronçon modernisé - électrification à 25.000 volts alternatifs - reliant Dinant à Athus, plus communément appelé Athus-Meuse. L'aboutissement d'un des projets les plus longs et les plus controversés de la SNCB... Et dont les problèmes ne sont pas encore complètement évacués, comme en témoigne la tension sociale dans le Luxembourg. Les syndicats ont d'ailleurs - gentiment - manifesté leurs inquiétudes à plusieurs reprises au cours de l'inauguration.

Mais l'heure était clairement à la fête hier. Car le nouvel axe est un de ceux qui comptent dans la vie d'une société publique de chemin de fer. Et pour cause...

Cet axe accueille 20% du trafic total de marchandises de la SNCB. Avec la ligne Athus-Meuse, presque entièrement dédiée au fret, la SNCB se renforcera considérablement sur cet axe stratégique, par une forte augmentation de la capacité. Dès son ouverture, la ligne accueillera ainsi 35 trains par jour, c'est dire si on en avait besoin.

L'efficacité augmentera également. Il s'agira de la première ligne belge interropérée, permettant ainsi un usage assidu et coordonné par la SNCB, les CFL et la SNCF. Ce qui proportionnera des trains de marchandises plus rapides et plus réguliers.

La ligne Athus-Meuse permettra également de désengorger l'actuelle ligne Namur-Luxembourg, améliorant ainsi sa régularité et permettant d'effectuer dans de bonnes conditions les nécessaires opérations de rénovation de cet axe voyageur.

Enfin, l'opération sera tout bénéfice pour les voyageurs. Cette modernisation est en effet garante du maintien des lignes - essentielles pour l'aménagement du territoire - vers le Luxembourg profond. Elle en améliorera en outre l'efficacité avec un passage à 120 km/h et des gains de temps importants. Le trajet Dinant-Bertrix gagnera ainsi 8 minutes, Bertrix-Virton gagnera 8 minutes également, alors que l'axe Libramont-Virton gagnera 12 minutes. Le tout, dans le remarquable confort des nouveaux autorails de la SNCB...

De quoi occasionner une large satisfaction des autorités politiques locales et nationales, autant que de la direction de la SNCB, qui s'étaient déplacées hier pour marquer l'événement. `Cette ligne est l'un des axes majeurs de développement durable en permettant d'améliorer les performances de la SNCB, en positionnant la Belgique en tant que terre de transport, en améliorant la mobilité (sur rail et sur route) et en réduisant les nuisances´, se réjouissait Isabelle Durant, ministre des Transports.

© La Dernière Heure 2002