Belgique

L'avocat n'a pas apprécié du tout les propos tenus par le ministre de l'Intérieur à son égard ce dimanche.

Ce dimanche midi, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (NVA) était l'invité de l'émission Zevende dag sur la chaîne flamande Een. Il a réagi au vice de procédure soulevé jeudi dernier lors du procès de la rue de Dries par l'avocat Sven Mary. Pour rappel, le pénaliste a plaidé l'irrecevabilité des poursuite à cause d'un problème de l'emploi des langues. Le ministre a notamment déclaré lors de l'émission qu'un avocat devait plaider pour une peine "juste".

"Je ne comprends pas cela. Un avocat est là pour faire en sorte qu'une personne reçoive une peine correcte", a-t-il déclaré. "Que M. Mary demande maintenant son acquittement, c'est aller un pont trop loin." "Si des erreurs de procédure sont commises, il faut peut-être recommencer le procès mais cela ne peut quand même pas mener à un acquittement", a-t-il ajouté.

De quoi faire bondir Sven Mary qui tient à réagir aux propos de Jan Jambon. "Oui, je plaide pour un homme de la sorte, comme l'a qualifié le ministre. Moi, je suis démocrate !", s'exclame Sven Mary, demandant à Jan Jambon de se taire. "Je lui demande de s'abstenir d'interventions dans une affaire pendante. Je dois visiblement lui rappeler le principe de la séparation des pouvoirs. Je l'invite à prendre contact avec qui de droit, puisque je contaste, qu'apparemment, pour la NVA, ou du moins pour ce ministre, la séparation des pouvoirs n'existe pas", ajoute Sven Mary, réclamant encore au ministre de s'abstenir de toute critique dans une affaire judiciaire en cours.