Belgique

"C'est tellement ridicule que ça se passe de commentaire."


BRUXELLES Les cardiologues belges sont furieux contre le ministre des Finances Didier Reynders parce qu'il a autorisé la vente de cigarettes à un prix inférieur à celui affiché sur le timbre fiscal, écrit Het Nieuwsblad samedi. Jusqu'en novembre 2009, la loi sur la vente de tabac obligeait les commerçants à respecter scrupuleusement le prix des timbres fiscaux. Mais un arrêté ministériel du vice-premier libéral a modifié cette loi en toute discrétion, faisant tomber l'interdiction.

Le secteur médical, partisan d'une interdiction totale de la vente de tabac, ne comprend pas la décision de Didier Reynders. Pedro Brugada, cardiologue à l'UZ Jette, est furieux. "C'est tellement ridicule que ça se passe de commentaire."

Jean-Paul Sculier, oncologue en chef à l'institut Bordet à Bruxelles, propose de poursuivre pénalement les hommes politiques. "Ce sont eux qui permettent que cette drogue soit vendue. On doit les rendre juridiquement responsables, de sorte qu'ils soient obligés de payer des dommages et intérêts aux victimes."

© La Dernière Heure 2010