Belgique

La formule électronique pour la déclaration d'impôts fait une percée remarquée

BRUXELLES Plus 100 % ! Un chiffre qui fait rêver d'autant qu'il est donné par un des départements du ministère des Finances.

Finie la crise ? Bonjour le décollage vertical de notre économie ? Que nenni.

Ce chiffre c'est celui de la progression des déclarations d'impôts rentrées - à la date de ce vendredi 22 mai - via le système Tax-on-Web.

L'an dernier , à la même date, le secrétaire d'Etat à la modernisation du SPF Finances, Bernard Clerfayt (MR), fanfaronnait avec un chiffre de 88.704 déclarations d'impôts rentrés via le net.

Cette année, ce chiffre apparaît comme une plaisanterie. En effet, depuis son lancement le 21 avril 2009, 192.263 déclarations à l'IPP ont déjà été remplies via ce système.

Un boom qui satisfait évidemment le secrétaire d'Etat qui compte bien ramener 2.000.000 de déclarations électroniques pour l'exercice 2009.

S'il parvient à ses fins, il pourra afficher 25 % des déclarations rentrées par ce canal. La croissance, jusqu'ici, se remarque surtout dans le chef des fonctionnaires . Un niveau de classement qui intègre aussi les déclarations des citoyens ordinaires qui font appel aux fonctionnaires des Finances pour remplir leur déclaration.

La nouvelle fiche de déclaration a visiblement effrayé nombre de Belges qui ont préféré se tourner vers des pros plutôt que de se lancer seuls dans le cochage des cases aveugles.



© La Dernière Heure 2009