Belgique Un radar développé en Australie vous prend en flagrant délit… au Royaume-Uni.

Le GSM est une invention formidable et… dangereuse. Et on n’évoque pas ici les ondes qui circulent à travers votre boîte crânienne quand vous l’utilisez.

On sait tous les services que les smartphones nous rendent. Et de nouvelles applications apparaissent chaque jour.

Au Royaume-Uni, par exemple, une expérience pilote vient d’être lancée par le gouvernement dans le cadre d’une meilleure gestion du trafic dans les grandes villes et les communes qui font face à un flot important de véhicules.

Quatre millions d’euros viennent en effet d’être débloqués pour installer des balises le long des routes. Elles sont censées capter les signaux des smartphones de tous les automobilistes et autres usagers du réseau.

En fonction des données de densité ainsi récoltées (de manière bien entendu anonyme, insistent les autorités), le trafic pourra être mieux régulé, en jouant, notamment, sur les phases de feux de signalisation mais aussi, dans le futur, pour mieux concevoir les jonctions et intersections sur les grands axes, en analysant avec précision le nombre de véhicules à toute heure.

Mais c’est au Royaume-Uni aussi que vos téléphones seront également scrutés, cette fois, pour un usage moins noble. Encore que, vu que l’usager d’un smartphone au volant augmente entre 3 et 4 fois les risques d’accident (23 fois pour un SMS !), il est difficile de contester la répression de cet usage que certains jugent criminel.

Toujours est-il que ces messieurs les Anglais ont décidé de tirer les premiers en ayant recours à un radar australien, nommé One Task, lequel vient de terminer sa phase de tests à Sydney. Positionné au-dessus d’une autoroute de la métropole australienne, un prototype a ainsi flashé plus de 1.000 personnes téléphone à l’oreille. La marge d’erreur juste inférieure à 10 % (ce qui est beaucoup) !, n’aurait pas effrayé les autorités britanniques.

À quand un tel radar chez nous ? On peut se poser la question, mais si vous avez un système mains libres Bluetooth, vous être safe ! Enfin, pas pour les SMS !