Belgique

Ils seront visibles au futur musée des Chemins de fer mais ne rouleront plus jamais pour le Roi


BRUXELLES Ils sont deux et sont entreposés dans un endroit tenu secret par la SNCB (Schaerbeek ?). Deux trains royaux qui datent pour l'un du début du 20e siècle (vers 1901) et l'autre de 1939 et qui ne verront plus jamais le rail, apprenons-nous : ils seront remisés dans le futur musée des Chemins de fer qui devrait voir le jour en 2010, année des 175 ans des chemins de fer en Belgique. Le musée devrait trouver place sur le site de la gare de Schaerbeek.

Pour la petite histoire, la première berline royale date du règne de Léopold Ier, mais ce sont surtout Léopold II et Albert Ier qui ont emprunté ce moyen de locomotion.

D'ailleurs, le monogramme d'Albert Ier figure encore en bonne place sur nombre d'éléments de la voiture-restaurant. Le train le plus actuel, mis en service en 1939, était, lui, dénommé train de Léopold III , mais a surtout été utilisé par le roi Baudouin jusqu'en 1976.

Puis, tout doucement, les trains royaux sombrent dans l'oubli. On se souvient qu'en 1985 un des deux roula à nouveau pour les 150 ans des chemins de fer.

Albert II, en 15 ans de règne, ne leur fit pas trop honneur : en septembre 2001 pour les 75 ans de la SNCB, en mai 2002 de Bruxelles à Bruges pour une visite d'État de la reine du Danemark et, la dernière fois, en juin 2006, entre Bruxelles et Liège, pour la visite de la reine Béatrix des Pays-Bas.

Ultime parcours sur rail... Depuis, les trains, propriété de la SNCB, sommeillent dans un entrepôt, sans personnel spécialement affecté à leur surveillance. D'où le secret qui entoure ce lieu.

"Il y a désormais des risques trop importants pour faire rouler ces trains , explique le porte-parole de la SNCB Holding, Michaël François. Ils deviennent trop vétustes. Il est plus facile d'aménager un train ordinaire si le Roi désire se déplacer de la sorte ."



© La Dernière Heure 2008