Belgique

"Désormais, dans le Rand, un vol de vélo ne restera plus impuni !" Un peu plus de quatre ans après avoir tenu ce propos, à la veille de sa prise de fonction en tant que procureur du Roi de l’arrondissement de Hal-Vilvorde, le 1er avril 2014, Thierry Freyne persiste et signe : les délits commis dans l’une des trente-cinq communes de la large périphérie de Bruxelles ne peuvent pas toujours bénéficier de ce que d’aucuns appellent, outre frontière linguistique, du laxisme des juges francophones de Bruxelles.

En périphérie, on estime parfois que les juges francophones ne condamnent pas assez lourdement les délinquants actifs sur votre territoire. Partagez-vous ce sentiment ?

"Effectivement, il y a parfois une sensibilité différente, qui commence au stade de l’instruction. Je prends l’exemple de suspects pris en flagrant délit de cambriolage : la probabilité qu’ils soient placés sous mandat d’arrêt est supérieure s’ils sont déférés devant un juge néerlandophone que devant un juge francophone. C’est une réalité de tous les jours."

(...)