Belgique

Un camion a embouti cinq voitures et un autre camion qui attendaient à un feu rouge.

Un grave accident s’est produit sur l’E34 mardi vers 11 h 15 à Maldegem, en Flandre-Orientale. Un camion a embouti les véhicules qui stationnaient au feu rouge, cinq voitures et un autre camion. Le poids lourd qui tractait une remorque transportant un bulldozer a embouti les véhicules qui se trouvaient à l’arrêt. Dans la première voiture touchée, les quatre passagers, membres de la même famille, ont perdu la vie: une grand-mère de 60 ans, sa fille de 37 et ses deux petits-enfants de 3 ans ont perdu la vie.

Maaike Verstuyf, la mère, Marylene De Ruysscher, la grand-mère, Meysam, le fils de Maaike, et Maité, la fille d'un frère de Maaike n'ont eu aucune chance...

Johan Verstuyf, compagnon de Marylene et papa de Maaike a d'un seul coup perdu sa femme, sa fille et ses deux petits-enfants. Il était choqué: "Quelle perte énorme. Je n'ai pas de mots. En fait, j'ai entendu peu de choses sur les circonstances de l'accident".

Plusieurs blessés ont par ailleurs été emmenés à l’hôpital et d’autres personnes sont dans un état de choc.

Le chauffeur arrêté

Le chauffeur du camion a été placé en détention, a indiqué le parquet de Flandre-Orientale. Le conducteur n’était pas sous l’influence de l’alcool ou de drogues. La raison pour laquelle le camion ne s’est pas arrêté à temps n’est pas encore connue. Le conducteur du camion, un homme âgé de 27 ans et originaire de Lokeren, a été testé négativement à l’alcool et aux drogues. Le parquet lui a retiré son permis de conduire pour 15 jours et il a été privé de liberté.

Il semble que le camion a atterri partiellement au-dessus du véhicule qui se trouvait en queue de file. Les quatre passagers n’ont pas survécu. Il s’agit de deux femmes : une trentenaire et sa mère, âgée de 60 ans. Les deux autres victimes sont deux enfants, âgés de trois ans.

Deux autres personnes ont été légèrement blessées et emmenées à l’hôpital. Les autres victimes se trouvaient en état de choc et ont été soignées sur place.

Si les services de secours sont intervenus en masse, le plan catastrophe médicale n’a toutefois pas été déclenché. Le parquet a désigné un expert de la circulation pour examiner les causes de l’accident.