Belgique

Depuis le début des vacances, près de 600 enfants ont échappé à la vigilance de leurs parents ou accompagnateurs sur les plages belges.

Il s'agit d'un record à la hausse, précise mercredi l'Intercommunale des services de sauvetage de la Côte de Flandre occidentale (IKWV). Sains et saufs, tous ont finalement retrouvé leurs parents. Qui dit météo estivale dit affluence touristique. Le soleil a ainsi attiré, durant la première quinzaine de juillet, des centaines de milliers de touristes au littoral et, parmi ceux-ci, de nombreuses têtes blondes. Absorbés par leur château de sable et leur cerf-volant, certains en ont perdu leurs parents.

C'est le cas de 597 enfants en ce début de mois de juillet. À titre de comparaison, ce chiffre dépasse de loin les 162 bambins perdus de 2017 et les 247 de 2016. Le mois de juillet complet le plus marqué par ces égarements remonte à 2003; 914 enfants s'étaient alors égarés.

Tout comme les températures de ce mois de juillet, le pic d'enfants perdus est en hausse. À Ostende, 226 rejetons se sont désorientés et à Blankenberg, ils étaient 153. Dans les stations balnéaires plus tranquilles de Bredene et Zeebrugge, respectivement cinq et deux enfants ont tenté l'escapade.

© GUILLAUME JC

Dans la plupart des cas, les jeunes aventuriers ont été rendus à leurs parents ou accompagnateurs une dizaine de minutes plus tard. Selon l'IKWV, les bracelets d'orientation distribués gratuitement y sont pour beaucoup.

À l'effigie de Maya l'Abeille et de Bumba, 750.000 bracelets ont ainsi été distribués par les offices de tourisme, les secouristes, les magasins "lijnwinkels" de la société de transport De Lijn, les postes de secours et les kiosques.

L'Intercommunale compte toutefois sur la vigilance des parents pour ne pas laisser leur progéniture sans surveillance et pour toujours l'accompagner dans ses baignades.

L'IKWV et les sauveteurs rappellent en outre aux vacanciers de ne pas laisser traîner leurs déchets sur les plages. Des sacs poubelles ad hoc et des cendriers sont disponibles gratuitement auprès des sauveteurs.