Belgique Frédéric, 54 ans, et Robin, 27 ans, ont échappé à la mort.

Le long du boulevard d’Avroy, entre le café Aux Augustins - où les deux policières ont été assassinées - et l’athénée de Waha, il n’y a que deux ou trois bâtiments. Mais ce mardi sur le coup de 10 h 30, un seul était occupé; il s’agit de Smartwork Avroy, un espace de coworking occupé par une vingtaine de personnes. Dont Frédéric, 54 ans et Robin, 27 ans. Ils ont clairement échappé au pire…

"C’est bien simple, j’ai vu le tireur, son dos plutôt, lorsqu’il rentrait dans l’école, explique Frédéric. En fait, je sors au moins 15 fois par jour pour fumer, avec trois autres collègues mais ce mardi, on attendait qu’un de nous raccroche pour sortir car il était au téléphone. Puis en entendant du bruit, je suis quand même sorti, poursuit Frédéric. C’est là que je l’ai vu. Si nous sortions 20 secondes plus tôt, c’est bien simple, il y avait quatre victimes de plus car nous serions tombés nez à nez avec lui. Il faut en effet descendre une volée de marches pour arriver au trottoir et c’est seulement là qu’on voit dans la rue."

Leur premier réflexe a été de se diriger vers les deux policières, de l’autre côté, vers le café Aux Augustins. On sait malheureusement ce qu’ils ont découvert en s’approchant de Lucile Garcia et Soraya Belkacemi. "Elles étaient au sol dans une position qui n’était pas naturelle. Il n’y avait plus rien à faire, les policiers qui étaient présents l’ont vu tout de suite aussi. J’ai également vu la voiture avec le jeune homme. Il y avait un impact de balle mais nous pensions qu’il n’y avait personne à l’intérieur. Nous avons appris après…"