Belgique

Comme le révélait la Dernière Heure ce samedi matin, la justice enquête depuis plusieurs mois sur une nouvelle piste intéressante pour retrouver les auteurs des tueries du Brabant. 

"Les enquêteurs ont reçu des informations générales et spécifiques d'une famille quant à la participation aux faits", a prudemment expliqué Christian de Valkeneer, procureur général de Liège. "C'est une piste intéressante qui doit être renforcée avec d'autres éléments, d'autres auteurs." Après 35 ans, l'identité du "géant" de la bande de Nivelles a été dévoilée, écrivent samedi Het Laatste Nieuws et La Dernière Heure. Il s'agirait d'un ancien gendarme d'Alost et des unités d'élite du Groupe Diane.

Selon Het Laatste Nieuws, un membre de la famille de C.B. a pris contact avec la police judiciaire fédérale. "Juste avant qu'il ne décède en mai 2015 à 61 ans, il m'a raconté son secret", a-t-il expliqué. "Il était le 'géant' des tueurs du Brabant."

Le procureur De Valkeneer refuse de parler d'"aveux". "La famille a livré des informations générales mais spécifiques quant à la participation aux faits. D'autres éléments sont maintenant rassemblés. La personne impliquée est décédée. Juridiquement, l'affaire est terminée pour lui. Nous cherchons d'autres personnes." A Charleroi, cinq détectives travaillent encore sur ce dossier.

De Valkeneer est soulagé que le délai de prescription est passé de deux fois quinze ans à deux fois vingt ans en 2015. "Ceci est une preuve que cette prolongation est utile. Le dernier méfait de la bande date du 8 novembre 1985 à Alost. Grâce à ce prolongement, nous pourrons travailler jusque 2025."