Belgique

L'ancien Premier ministre Yves Leterme (CD&V) s'est déclaré favorable à la prolongation des centrales nucléaires belges, estimant, dans une interview à paraître samedi dans le journal 'De Tijd' que les fermer en 2025 "n'est pas une bonne idée".

"Je parjure dans une église, mais je trouve que la fermeture des centrales nucléaires en 2025 (telle que prévue dans la loi de 2015 sur la sortie du nucléaire) doit être réexaminée", ajoute-t-il.

"J'y regarderais à deux fois, si nous pouvons garantir la sécurité de l'approvisionnement (énergétique) à un prix abordable", poursuit encore M. Leterme, dans cette double interview avec l'ancien ministre et commissaire européen Karel De Gucht (Open Vld).

"De plus les Français ont aussi décidé de fermer quelques centrales. Et dans les débats politiques, il est déjà ouvertement proposé d'exporter moins, ce qui mettrait en péril notre sécurité d'approvisionnement depuis la France", note encore l'ancien Premier ministre.

La députée CD&V Leen Dierick, spécialiste des questions de l'énergie, a toutefois souligné qu'il s'agissait là d'un point de vue personnel de M. Leterme, qui ne correspond pas à celui du parti.

Le CD&V est favorable, contrairement à son partenaire de coalition, la N-VA, à une sortie totale du nucléaire en 2025.