Belgique

Au centre psychiatrique de Zelzate (Flandre-Orientale), les conversations des patients de l'aile la plus sécurisée sont mises sur écoute, ressort-il d'un rapport de l'Inspection flamande des soins dont fait écho De Morgen, mardi.

Les conversations avec les proches, le médiateur ou les avocats sont ainsi surveillées. Les services d'inspection se sont rendus sur place après un article du quotidien flamand paru en avril. Il était alors ressorti que le nombre de personnes isolées dans l'aile Levanta, une unité médico-légale du centre psychiatrique de Zelzate, était très élevé. Un manque total d'intimité avait également été mis au jour. Différentes sources faisaient état de caméras de surveillance et d'enregistrements dans les pièces privées, où les patients rencontrent leurs familles.

La clinique avait confirmé la présence de caméras dans les espaces de visite. Le médecin en chef avait par contre nié les enregistrement audio.

Le rapport de l'Inspection des soins contredit aujourd'hui ses affirmations. Les prestataires de soins que les inspecteurs ont rencontré ont admis que les retransmissions audio étaient toujours utilisées pour des "raisons de sécurité". "L'écoute des conversations entre patients et visiteurs est donc possible et appartient dans la pratique à la routine", stipule le rapport.