Belgique

Le parc avait déjà perdu un premier spécimen au début du mois d'août. Carina a succombé à un virus très répandu chez les koalas.

Une vingtaine de jours après Zelda, le parc Pairi Daiza vient de perdre un 2ème de ses trois koalas femelles. Carina vient de s'éteindre paisiblement en présence des vétérinaires et des soigneurs du domaine animalier de Cambron-Casteau (Brugelette). Comme la quasi-totalité de ses congénères, Carina était porteuse du koala-rétrovirus. "Ce virus peut ne jamais se développer. Malheureusement, chez Carina il s’est développé, très rapidement, et il nous a pris notre belle petite. Le koala-rétrovirus est comparable à la leucémie des chats parce qu’il est viral et aussi destructeur", expliquent les soigneurs du parc.

Par contre, le koala-rétrovirus est présent dans le génome du koala, ce qui rend le développement d’un vaccin impossible et une chimiothérapie inefficace. Une étude australienne menée pendant neuf ans, démontre que le taux de mortalité dû au rétrovirus dans les parcs animaliers est le même que celui dans la nature.

Si d’autres maladies qui touchent les koalas (tels que la chlamydia), peuvent à présent être évitées ou traitées dans les parcs animaliers, la science n’a pas encore trouvé de réponse au koala-retrovirus qui décime des populations entières de koalas en Australie.