Un record de Flamands à l'aéroport de Charleroi

Frédéric Chardon Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Belgique

47 % des Belges qui passent par l’aéroport carolo viennent du nord du pays, selon La Libre

CHARLEROI L’aéroport de Charleroi (BSCA ou Brussels South Charleroi Airport) vient de recevoir de toutes fraîches statistiques concernant sa clientèle. "La Libre" a pu en prendre connaissance. Le constat ? Le nombre de passagers flamands qui ont choisi l’aéroport wallon vient de battre tous les records. En effet, selon une enquête réalisée de fin avril à début mai auprès de 5 000 personnes interrogées après avoir passé le contrôle de sécurité, pas moins de 47 % des passagers belges venaient de Flandre. Ce pourcentage est en très nette augmentation par rapport aux années précédentes. En 2010, à la même époque, seuls 35 % des passagers belges de BSCA étaient Flamands. Idem en 2011.

En toute logique, la part de Wallons passant par Charleroi Airport est en régression : seulement 32 %, toujours selon l’étude qui vient de sortir. Ce pourcentage est en régression constante : 38 % en 2010 et 36 % en 2011. Quant aux Bruxellois, ils semblent revenir tout doucement vers l’aéroport carolo puisqu’ils représentent 22 % des clients belges contre 21 % en septembre 2011. Mais on est encore loin des 29 % atteints en avril 2011.

"Auparavant, on était plus proche d’une répartition égale entre les trois Régions , explique David Gering, porte-parole de l’aéroport. Mais la part des clients flamands est en constante augmentation. C’est en partie dû à l’existence de navettes de bus qui relient Louvain et Anvers à Charleroi. Le même phénomène existe vis-à-vis des passagers français grâce à la navette créée à partir de la gare TGV de Lille-Europe."

En effet, Charleroi séduit de plus en plus de personnes dans une zone géographique de plus en plus étendue. Les Français représentent 14 % de la clientèle totale en avril-mai 2012 contre 9 % en septembre 2011. Mais la percée la plus spectaculaire est réalisée auprès des Néerlandais : 21 % des passagers, contre 6 % en 2011 et 2 % en 2010. Toutefois, le sondage de cette année coïncidait en partie avec une semaine de vacances aux Pays-Bas, ce qui a sans doute boosté les résultats. Quant aux Belges, au total, ils ne représentent plus qu’un tiers de la clientèle (contre 40 % en 2010). Classement des pays les plus représentés parmi les diverses nationalités de la clientèle : numéro 1, la Belgique. Elle est suivie des Pays-Bas, de la France, de l’Italie et de l’Espagne.

Bref, au-delà de la multiplication des destinations, BSCA s’internationalise aussi par le public qui le fréquente. " On peut voir clairement dans ces évolutions un effet du ‘low cost’ et de la plus grande notoriété de notre aéroport", ajoute encore David Gering. Cela se voit notamment dans les distances que les passagers accomplissent pour prendre leur envol depuis le "Pays Noir" : " Notre enquête montre que 51 % des passagers ont accompli plus de 100 km pour venir à l’aéroport. " Au sein de ces statistiques, on voit même que les passagers qui ont franchi plus de 200 km pour se rendre à Charleroi sont passés de 1 % à 14 %.

On imagine que Charleroi accueille essentiellement des vols à but touristique. C’est vrai en partie puisqu’en 2012, 54 % des passagers passent par BSCA pour partir en vacances (contre 42 % en 2010 et 45 % en 2011). Deuxième raison de voyage : visiter des amis ou la famille (23 %, en régression). Troisième raison : le business, à 15 % cette année (5 % en 2010 et 12 % en 2011).

Enfin, pour 2012, BSCA estime pouvoir réaliser une croissance de 8 % environ, confie le porte-parole. Ce qui donne un nombre total de 6,3 millions de passagers. Cette (très relative) stagnation est due à la saturation des infrastructures actuelles, souligne-t-il. Néanmoins, à terme, l’aéroport carolo peut espérer monter à 7 millions de passagers par an.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner