Belgique

Le bilan global de l'année est meilleur que le précédent mais…

Un peu plus de sept trains sur dix (73,2%) sont arrivés à l'heure prescrite par les horaires de la SNCB en 2014, selon des données publiées par le site Belate.be. C'est mieux qu'en 2013, année durant laquelle la ponctualité a péniblement atteint 69,5%. C'était, aussi, le pire bilan obtenu par les chemins de fer belges depuis 1998 et l'arrivée du désormais ex-plan de transport.

Belate.be, qui permet à ses utilisateurs de compiler les retards expérimentés en vue d'obtenir les compensations prévues par la loi, a analysé plus finement les données récupérées sur RailTime. Il apparaît que 1.186.109 trains ont circulé l'année dernière. Parmi eux: un quart a connu un retard, dont 22,5% n'a pas excédé le quart d'heure contre 4,3% de délais supérieurs à 15 minutes, ce qui donne droit à compensation financière. En outre, 1.752 trains ont eu plus d'une heure de retard.

Autre enseignement, déjà remarqué par la SNCB elle-même, la différence entre le week-end et la semaine. Si lors des jours de repos hebdomadaires, le taux de trains à l'heure atteint 79,3%, il chute à 71,6% en semaine. Un faible score plombé, notamment, par les trains de pointe et les InterCity, dont le tiers n'a pas respecté les horaires.

Au fil des mois, il apparaît également que ce sont les grandes lignes du sud et de l'est du pays qui ont eu les moins bons résultats. En tête des causes de retard comptabilisées par le site à destination des navetteurs se trouvent la gestion du trafic, les problèmes lors du trajet précédent du train et les défaillances techniques du convoi. A noter que la météo lors de l'année 2014 a aussi été clémente, favorisant partiellement une meilleure ponctualité.