Belgique

À Anvers, Koekelberg et Courtrai, un projet pilote a démarré avec la création d'une nouvelle application. Elle permet aux policiers et aux préposés au stationnement de découvrir rapidement si une carte de stationnement pour personnes handicapées est utilisée frauduleusement. 

En scannant le QR code ou en entrant le numéro de la carte, le contrôleur peut voir presque immédiatement s'il s'agit d'une carte active ou d'une copie fictive ou expirée. Il existe actuellement 660.000 cartes de stationnement pour personnes handicapées, dont 250.000 ne sont plus actives. Habituellement, ce sont des cartes qui auraient dû être remises, comme après un décès. 

Selon la secrétaire d'Etat à l'Egalité des Chances, Zuhal Demir (N-VA), tout abus est difficile à détecter. "Cela crée des frustrations, notamment au sein du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées", explique-t-elle.