Belgique

Plusieurs internautes ont contacté notre rédaction pour signaler que le questionnaire du CESS d'histoire, qui doit avoir lieu ce lundi, avait fuité sur les réseaux sociaux. 

Des copies d'un document aux allures très officielles nous sont parvenues. On y lit ce qui semble être le correctif du questionnaire.

Eric Etienne, porte-parole de la ministre de l'Education Marie-Martine Schyns, a immédiatement démenti une quelconque fuite. "C'est un faux ! Quelqu'un s'est amusé à coller différentes pages avec, en couverture, une page d'une circulaire évoquant les modalités de passation de l'épreuve. Les documents qui suivent ne sont que des photocopies d'un cours d'histoire donné en rhéto. L'épreuve n'a donc pas du tout été dévoilée", assure-t-il.

Le CESS est le "Certification d'Enseignement Secondaire Supérieur", soit l'épreuve organisée en fin de secondaire. Ces épreuves sont obligatoires depuis 2015 mais elles n'évaluent qu'une partie des disciplines.