Belgique Anne Gruwez est au centre de Ni juge, ni soumise. Un documentaire inédit, si drôle et terrifiant à la fois.

"Ce n’est pas du cinéma, c’est pire". Voilà comment les deux réalisateurs Jean Libon et Yves Hinant présentent leur première sortie sur grand écran. Après 25 ans de tournage et plus de 900 épisodes diffusés, l’émission culte Strip-Tease revient en film cette fois, avec Ni juge ni soumise (dans nos salles le 21 février) . Ce n’est autre que l’atypique juge d’instruction bruxelloise Anne Gruwez qui y joue son propre rôle. Les réalisateurs de Strip-Tease l’ont suivie pendant trois ans et la promesse est tenue : la réalité dépasse ici totalement la fiction. Les scènes plus hilarantes les unes que les autres se succèdent, avant un final dramatique (voir ci-dessous), digne des prouesses de Jean Libon et Yves Hinant.