Belgique 1980, des enfants attaqués à la grenade

BRUXELLES Ce n'est pas la première fois, loin s'en faut malheureusement, que la communauté juive de Belgique est visée par des attentats.

Un série d'actes de vandalisme, de jets de cocktails Molotov ou de tirs ont eu lieu assez récemment, surtout au printemps 2002. On peut rappeler le mitraillage de la synagogue de Charleroi, déjà, fin avril 2002, et le jet, début avril 2002, de deux cocktails Molotov contre une synagogue à Anvers, Lange Leemstraat. Le dimanche 31 mars 2002, la synagogue d'Anderlecht, rue du Chapeau, étaient visées par 5 cocktails Molotov, deux bouteilles brisant les vitres et boutant le feu à des livres et à du mobilier.

Des attentats sanglants extrêmement graves ont aussi déjà eu lieu chez nous dans un passé plus éloigné. Rappel de quelques faits marquants.

Le 8 septembre 1969, un attentat à la grenade est commis au Cantersteen, à Bruxelles, contre les bureaux d'El Al, la compagnie aérienne israélienne. Deux employés sont blessés.

Le 10 septembre 1972, un fonctionnaire de l'ambassade d'Israël à Bruxelles est blessé de trois balles de revolver par un inconnu, place de Brouckère.

Le 27 juillet 1980, un dimanche en début d'après-midi, un commando terroriste jette deux grenades vers un groupe d'une soixantaine d'enfants qui vont monter dans un car, rue Lamorinière à Anvers. Les enfants, de l'association culturelle juive Agoudath-Israël, partaient en vacances dans les Ardennes. David Kuhan, un jeune Français de 15 ans, est tué. Une quinzaine d'autres enfants sont blessés. Le choc dans l'opinion publique belge est considérable. Le Premier ministre Wilfried Martens descend au chevet des victimes. Le roi Baudouin adresse un message à la communauté juive: «Je suis choqué par l'odieux attentat commis sur le territoire belge», dit-il notamment. Deux terroristes, se revendiquant du Fatah, seront arrêtés plus tard. L'un d'eux, Said Nasser, a été échangé en 1990 contre les Houtekins, otages du bateau Silco arraisonné en novembre 1987 par des terroristes.

Le 20 octobre 1981, une voiture piégée explose près de la synagogue de la rue Hovenier, à Anvers. Deux personnes sont tuées et d'autres sont blessées.

Le 18 septembre 1982, un homme armé d'un pistolet-mitrailleur ouvre le feu à l'entrée la synagogue de Bruxelles, rue de la Régence. Il vise des fidèles sortant d'un service religieux. Il y a quatre blessés, dont deux sérieusement atteints. Cet attentat s'est produit quelques semaines après l'attaque d'un restaurant juif, rue des Rosiers à Paris (9 août, 6 morts, 20 blessés).

© La Dernière Heure 2003