Belgique

L'association d'usagers du rail tirait la sonnette d'alarme: en Wallonie, 19 points d'arrêt non gardés (PANG) se trouvent dans un état déplorable. Soit un PANG sur dix. Ce matin, la direction SNCB-Stations - en charge des gares et des PANG depuis le 1er janvier - a rencontré les auteurs de l'étude.

Une "entrevue constructive" selon Navetteurs.be, puisque des mesures en sont ressorties. A commencer par le nettoyage des 19 PANG les plus atteints dans un délai de un mois (Acren, Amay, Ampsin, Bracquegnies, Bressoux, Charleroi-Ouest, Couillet, Engis, Erquelinnes,

Erquelinnes-Village, Farciennes, Frameries, Froyennes, Glons, Grupont, Habay, Ham-sur-Sambre, Liège-

Jonfosse et Marchienne-Zone).

Toujours à court terme, des solutions seront recherchées pour éviter autant que possible de nouvelles dégradations, les moyens financiers à débloquer pour les réhabiliter ainsi qu'une meilleure coopération avec les services de police de proximité.

A plus long terme, la SNCB va analyser les "besoins en réhabilitation de l’entièreté des PANG nécessitant une rénovation partielle et/ou moins urgente".

L'association des usagers se félicite de voir le signal positif envoyé par SNCB-Stations. Non sans craindre, toutefois, que les moyens disponibles ne soient prioritairement alloués aux gares, en raison de l'affluence des voyageurs, et non aux PANG, pourtant garants du service public.