Belgique

Le député fédéral Vincent Van Quickenborne (Open Vld) juge jeudi matin prématurée toute approbation, demain/vendredi en conseil des ministres, de la liste de métiers pénibles dans le cadre de la réforme des pensions. Pour rappel, un consensus a été trouvé mercredi soir entre syndicats et autorités sur la question des métiers lourds au sein de la fonction publique et le ministre des pensions Daniel Baquelaine s'en est félicité.

"Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. Il a été convenu que l'on discuterait et approuverait d'abord du projet de loi, et qu'ensuite seulement on discuterait de la liste (des métiers pénibles)", commente de son côté Vincent Van Quickenborne auprès de Belga.

"Lors de la réunion du Comité A, il n'y a eu aucun mot sur une liste. L'approuver demain est donc prématuré. Il y a un accord clair au sein du gouvernement qui prévoit que les listes de métiers pénibles dans les secteurs public et privé seront élaborées ensemble", souligne l'ancien ministre.

Les libéraux flamands sont favorables à l'idée de voir les métiers pénibles dételer plus rapidement, mais pas en conservant "l'inégalité actuelle entre fonctionnaires et employés".

"Les infirmières doivent par exemple être traitées de manière identique, et ce qu'elles travaillent dans un hôpital public ou une clinique privée", fait valoir M. Van Quickenborne.

Pour le libéral flamand, il faut aussi veiller à ce que cette liste reste limitée. Le report général de l'âge de la retraite ne peut en effet être vidé de son sens par une liste qui serait trop importante, selon lui.