Belgique

Le conducteur du véhicule ayant indiqué que celui-ci contenait des explosifs, le service de déminage a été appelé sur place. 

D'après nos informations, celui-ci s'appelle Jean-Claude Nshuti et est âgé de 36 ans.

L'intervention du Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE), qui s'était rendu mardi soir à Molenbeek-Saint-Jean pour un véhicule suspect dont le conducteur affirmait qu'il contenait des explosifs, s'est achevée peu avant 21h00. Rien d'anormal n'a été découvert dans la voiture inspectée, a indiqué mardi la zone de police de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Berchem-Sainte-Agathe, Jette, Koekelberg, Ganshoren).

Mardi vers 17h00, la police de la zone Midi a pris en chasse un véhicule qui avait brûlé au moins un feu rouge à Anderlecht. Le conducteur du véhicule n'a pas obéi aux injonctions des policiers et est entré en collision avec un premier véhicule de police. Les policiers ont fait usage de leur arme pour tenter d'immobiliser le véhicule en fuite, en tirant dans les pneus de la voiture. Celle-ci a toutefois continué sa route sur la chaussée de Ninove, à Molenbeek, avant de heurter un second véhicule de police. Vers 17h30, la voiture a finalement pu être immobilisée et le conducteur interpellé par la zone de police Bruxelles-Ouest. Un périmètre de sécurité a été installé sur la chaussée de Ninove, entre la gare de l'Ouest et la rue de Dilbeek, car le suspect a déclaré aux policiers que son véhicule contenait des explosifs. Quelque 400 personnes ont été confinées dans le périmètre. Le SEDEE s'est rendu sur place mais n'a rien détecté de suspect dans le véhicule. Le conducteur de ce dernier est un ressortissant rwandais né en 1981, qui était résident en Belgique jusqu'en 2009 et s'est depuis lors installé en Allemagne. L'homme est inconnu de la justice belge. Selon le parquet de Bruxelles, il tient des propos incohérents et a un comportement assez déséquilibré.