Belgique Des enseignants pourraient n’être payés qu’en novembre et le nombre de profs de citoyenneté être insuffisant, selon le CPEONS.

Un cours d’éducation à la philosophie et citoyenneté (EPC) faisant son apparition dans le secondaire qui risque de manquer de professeurs pour l’enseigner, l’absence de certitudes autour du futur décret titres et fonctions supposé entrer en vigueur en novembre prochain, certains enseignants qui pourraient n’être payés qu’en octobre ou en novembre, et de nombreux enseignants qui ne savent pas encore s’ils enseigneront ou dans quelle école ils seront envoyés : l’organisation de la rentrée scolaire s’annonce pour le moins périlleuse. C’est ce que craint désormais ouvertement le CPEONS, le réseau des communes et des provinces, qui évoque une rentrée "difficile, voire chaotique".