Belgique Willy Borsus annonce une "réduction de 40 %" du nombre de véhicules de fonction.

"Le parc automobile dans certains cabinets ministériels est vraiment trop important. En regardant dans le garage, il ne m’a même pas fallu trois minutes pour m’en apercevoir", glisse Willy Borsus (MR), ce jeudi à l’Élysette, au terme de la tenue du premier gouvernement wallon. Ministre-président depuis moins d’une semaine, il a annoncé ses premières mesures en matière de bonne gouvernance et de transparence. L’une d’elle prévoit d’imposer une réduction du volume du parc automobile mis à la disposition des collaborateurs des ministres. Une analyse sera réalisée cette semaine dans chaque cabinet pour en ressortir des chiffres précis. "Nous voulons réduire le volume du parc automobile du gouvernement d’au moins 40 %", nous annonce déjà Willy Borsus, à la sortie de l’Élysette. "Cela nous permettra de faire des économies de fonctionnement sur le parc auto. Je dois dire qu’il est particulièrement important dans certains cabinets."

Cette pique, à peine masquée, est adressée en particulier à son prédécesseur, Paul Magnette. Les ex-véhicules des membres de son cabinet trônent toujours dans un parking à ciel ouvert, dans un coin de l’Élysette : une petite vingtaine au total. "Et encore, il n’y a là qu’une partie", nous glisse aimablement un ministre, qui passait par là.

(...)