Economie Que ce soit sur la plateforme française ou allemande, les prix varient souvent du simple au double en comparaison avec la Belgique

Ce n’est pas nouveau, la part des achats transfrontaliers ne cesse de grimper. Ce ne sont pas les derniers chiffres publiés par la Fevia qui démontrent le contraire. Fort heureusement, les exportations se portent à merveille, mais sur le marché domestique, la consommation ne cesse de chuter. Principale raison : des prix plus attractifs chez nos voisins (français et allemands en tête), qui incitent de plus en plus de Belges à passer la frontière pour effectuer leurs achats.

(...)