ArcelorMittal: Un accord pour la relance du haut-fourneau B

Publié le - Mis à jour le

Economie

La direction d'ArcelorMittal et les syndicats sont parvenus à un accord fixant les conditions sociales


LIEGE L'accord prévoit notamment la transformation de 101 contrats à durée déterminée (CDD) en contrats à durée indéterminée (CDI). Les discussions avaient débuté mardi puis avaient été interrompues pour reprendre mercredi midi. Elles se sont poursuivies jusque dans la nuit.

A l'arrêt depuis le printemps dernier, le haut-fourneau B d'ArcelorMittal, à Ougrée, devrait redémarrer d'ici six à huit semaines vu la reprise mondiale de la demande en tôle. Au total, 583 personnes seront nécessaires pour faire tourner la phase liquide.

L'accord prévoit que 363 travailleurs seront recrutés en interne, principalement dans la phase à froid. De nombreux travailleurs avaient en effet été transférés vers le "froid" lors de l'arrêt de la phase à chaud. Les 220 autres personnes seront des co-traitants déjà actifs sur le site.

Le remplacement des travailleurs du "froid" était au centre des négociations. L'accord prévoit finalement qu'un appel sera fait aux sous-traitants ou aux intérimaires; que la structure pourra être adaptée; que des fonctions pourront être externalisées; ou qu'un appel soit fait à des prépensionnables.
La relance du HFB signifie la création sur le site de 600 emplois et de quelque 400 emplois indirects; ce qui représente un millier d'emplois pour le bassin liégeois.

© La Dernière Heure 2010

Publicité clickBoxBanner