Economie

Des forfaits qui s'adaptent, seuls, à votre utilisation en temps réel. Avec report des minutes ou Mb non-utilisés fin du mois à la mensualité suivante; et, petite révolution, une tarifaction hors-forfait au même prix que dans le forfait. Explications.

Rien ne se perd, tout se transforme : telle pourrait être la devise du nouveau portefeuille d’abonnements annoncé par Base, troisième opérateur mobile national, ce matin.

De manière globale, l’opérateur propose de renverser la table et notre manière de réfléchir et d’appréhender le produit abonnement mobile, sous le principe du "vous payez uniquement pour ce dont vous avez besoin", sans surcoût ni surtarification.

Concrètement : si vous optez pour un abonnement Base à partir de ce 13 septembre, c’est l’abonnement qui, automatiquement, s’adaptera en fonction de ce que vous consommez. Vous êtes plus branché data ? Vous ne faites que téléphoner ? L’abo s’autorégule tout seul, avec le taux de change suivant : 100 Mb de data équivalent à 10 minutes d’appel.

Encore plus concrètement ? Prenons le cas de Base-15 (15 € d’abonnement). En valeurs maximales, cet abonnement donne la possibilité d’utiliser 3 Gb (et 0 minutes d’appel) ou 300 minutes d’appels (et 0 Mb de consommation data). Une utilisation médiane, pour le même tarif, vous donne donc le droit de consommer 1,5 Gb pour 150 minutes d’appels. Mais libre à vous d’utiliser ce qui est inclus dans votre abonnement comme bon vous semble. Le point positif ? Il n’y a plus aucun gaspillage d’assets non-utilisés à la fin du mois : si vous avez consommé moins de Mb ou de minutes que ce que votre abonnement vous permet (toujours la clé 100 Mb = 10 minutes d’appels), la somme équivalente en euros au solde inutilisé est automatiquement reportée au mois prochain.

Autre bonne nouvelle si vous avez cramé tout ce que votre abonnement inclut avant la fin du mois : tout dépassement sera tarifé au même prix, en hors-forfait, que dans le forfait ! Base tue là l’un de ses gros péchés mignons, tant l’opérateur pratiquait parfois des prix hors forfait abusifs. Un exemple : toujours avec Base 15, une minute d’appel excédentaire revenait avant cette nouvelle formule à 0,25 € la minute. Elle reviendra désormais à 15 (euros) / 300 (minutes max), soit 0,05 € la minute (pour la formule Base 15, c'est encore moins au-delà).

Base applique cette nouvelle philosophie d'abonnement à quatre de ses forfaits actuels : Base 15, 25, 35 ou 45. Les SMS sont toujours illimités quelle que soit la formule, de même que les appels de Base à Base (même dans le petit abonnement Base 15). Si vous êtes client, il sera possible de l’activer (dès demain) via votre espace client en ligne, l’application mobile ou un BASE shop.

© D.R.

“L’abonnement idéal n’existe pas, conclut Base. Nous avons, tous, un usage différent de notre smartphone. Et rencontrons tous ce cas de figure à la fin du mois : soit nous avons mis à la poubelle des minutes ou des Mb auxquels nous avions droit, soit nous avons dépassé les valeurs incluses dans notre forfait et sommes contraints de faire du hors-forfait. Notre ambition est de rompre avec ce schéma, ces cases dans lesquelles les clients sont enfermés depuis plus de 20 ans. D'autant plus que l'usage du smartphone peut fortement varier de mois en mois.”

Passé sous pavillon Telenet depuis le printemps 2015, Base ne cachait pas son envie, dernièrement de renouer avec sa bonne habitude : dans le passé, l’opérateur challenger n’a pas manqué de shooter dans la fourmilière en apportant au marché des apports importants, comme la tarification à la seconde ou l’abandon des frais de résiliation (avant l’instauration de la loi Télécoms en 2012). Ce nouvel abonnement sur-mesure, et zéro déchet, pourrait s’inscrire dans la même lignée, même s’il détruit (forcément) un autre atout marketing fort : Base ne commercialise plus d’abonnement illimité.