Economie

Un premier semestre positif

BRUXELLES La Banque Bruxelles Lambert (BBL), filiale du groupe ING, a réalisé durant le premier semestre 2000 un résultat net consolidé de 307 millions d'euros (12,38 milliards de francs), soit une progression de 28,3% par rapport à la même période un an plus tôt, a annoncé la banque. `Nous pouvons qualifier ce premier semestre de positif. Une économie belge bénéficiant de l'amélioration conjoncturelle européenne et les efforts permanents d'adaptation et d'innovation du secteur ont notamment concouru à ces bons résultats´, a commenté Luc Vandewalle, président du comité de direction de la banque.

Les dettes envers la clientèle (incluant les dettes représentées par un titre) s'inscrivent globalement en hausse, quelque 8,6%, à 63,676 milliards d'euros.

Parmi celles-ci, l'ouverture de comptes à vue a grimpé de 8,8%, atteignant 16,660 milliards d'euros en 2000. Parallèlement, les comptes épargne ont progressé de 2%, pour atteindre 8.572 milliards d'euros. Les bons de caisse et emprunts obligatoires sont, pour leur part, en régression de 1,1% durant le premier semestre à 4,133 milliards d'euros. Le total bilantaire consolidé a atteint 128,788 milliards d'euros (5.200 milliards de francs), soit une progression de 8,1% par rapport au semestre 1999.

`La maison-mère, BBL SA, représente 78,2% de ce total, au lieu de 79,1% un an plus tôt´, a encore commenté M. Vandewalle.