Economie

Il était prévu que Nethys passe de 11% à 34% dans le capital de La Provence, quotidien dont Bernard Tapie est le propriétaire. Or les deux parties sont en désaccord sur la valorisation de cette montée, rapporte L'Echo jeudi. 

L'Avenir Développement (AD, filiale de Nethys) était entré dans le capital de La Provence à hauteur de 11% le 18 septembre 2015. Un pacte d'actionnaires signé à ce moment prévoyait la montée de Nethys à hauteur de 34% dans le capital du quotidien.

D'après les informations de L'Echo, Nethys a valorisé La Provence à 10 millions d'euros, mais du côté du groupe Bernard Tapie, l'estimation se chiffre à 54 millions d'euros.

Les deux parties ont donc décidé, comme le prévoit le pacte d'actionnaires, de se tourner vers le tribunal de commerce de Paris pour réaliser une expertise.

"Nethys et moi, nous avons travaillé main dans la main, dans un esprit ouvert et d'amitié et là, nous ne sommes plus que deux camps qui n'ont plus d'autre intérêt que celui de défendre leur pré carré", a indiqué M. Tapie à L'Echo.

"On ne veut pas rester avec un actionnaire dormant à 11%", poursuit-il. L'issue, pour Bernard Tapie, est claire. Soit il y a un accord sur la valorisation et Nethys monte dans le capital de La Provence à la valeur prévue, soit il n'y a pas d'accord et Nethys sort du capital du journal en se faisant rembourser.