Billi se lance dans le mobile

A. Ca. Publié le - Mis à jour le

Economie

L’opérateur, Petit Poucet de nos télécoms, lance 5 abonnements (bon marché), le tout via le réseau de Base. Analyse

En 2010, Billi, contraction de “Belgique” et “illimité” , sortait de terre avec une honorable mais utopique ambition : “Faire trembler VOO et Belgacom.”

Ce Petit Poucet des télécoms, qui se définit lui-même comme un “David dans un milieu de Goliath” et “une entreprise à taille humaine” , loin de ses objectifs initiaux, poursuit toutefois sa route dans le sinueux et ultrabouché chemin des télécoms belges. Il a débuté ses activités avec un pack Triple Play à un coût réduit, en 2010.

En 2011, Billi lançait son service de TV depuis Internet ou une application mobile. Fin de l’année, c’est la BilliBox, un décodeur qui permettait de recevoir quelques chaînes TV via le Web, et ce, peu importe le fournisseur d’accès, qui voyait le jour.

Cette année, l’actu de la firme fut marquée par le rachat de la parcelle résidentielle de Toledo. Et, depuis aujourd’hui, par le lancement d’une offre mobile propre, transitant par le réseau de Base.

Concrètement, cinq abonnements sont disponibles.

Billi 0 : pour 0 €/mois, 5 minutes d’appel ou 10 SMS + 5 Mb de data. Au-delà, le client ne paye que ses communications (0,16 € la minute vers un fixe ou un mobile, 0,09 € le SMS, 0,50 € le Mb).

Billi 10 : pour 10 €/mois, 125 minutes d’appel ou 250 SMS par mois + 10 Mb de data.

Billi 15 : pour 15 €/mois, 200 min d’appel ou 400 SMS par mois + 15 MB de data.

Billi 25 :  pour 25 €/mois, 400 min d’appel ou 800 SMS par mois + 25 MB de data.

Billi Unlimited : pour 80 €/mois, appels illimités, SMS illimités, volume data limité à 600 Mb.

Deux types de packs complètent ces abonnements : Data et SMS. Pour les Packs Data, 100 Mb supplémentaires se monnayent à 5 €/mois, 400 Mb à 10 €/mois et 1 GB à 20 €/mois. Côté SMS, une allonge de 200 textos revient à 6 €, un pass illimité à 15 €. Chaque option vous engage pour 12 mois, ce qui n’est pas tout à fait dans l’esprit de la nouvelle loi télécoms…

Analyse

Les tarifs sont aguicheurs, surtout pour les utilisateurs occasionnels et ceux qui ne tirent pas grand intérêt de la possibilité d’avoir Internet sur leur mobile. Pour ceux qui téléphonent peu mais consomment beaucoup de données en 3G, les quatre premières formules sont à fuir, avec un volume data rikiki inclus et très chèrement vendu en option.

Les mobinautes qui passent beaucoup d’appels sont plutôt aiguillés vers la formule illimitée, à 80 €. Base propose la même, au même prix, mais avec 100 Mo de moins (ALL 5). Proximus et Mobistar tirent jusqu’à 90 € (Mobile Intense et Panthere Unlimited), mais en offrant plus de data (1 Go chez Proxi , illimité chez Mobi ). Bref, intéressant, aligné juste en dessous de la concurrence, mais pas révolutionnaire.

Billi compte aujourd’hui 20.000 clients, dont 15.000 sont issus du rachat de Toledo résidentiel. C’était l’objectif initial de Tristan Dumont de Chassart, premier CEO de Billi aujourd’hui appelé à d’autres fonctions, pour fin... 2010. Toutefois, la firme dit enregistrer un pic de croissance ces derniers mois et attend l’avenir avec impatience et ambition, en dépit de forums web truffés de griefs à son égard. Le propre de tout opérateur qui se respecte...



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner