Economie

Le gouvernement Michel doit encore trouver au moins 200 millions d'euros pour pouvoir mettre en œuvre l'accord budgétaire dégagé durant l'été, rapportent L'Echo et De Tijd mardi en Une de leurs pages.

Pour pouvoir équilibrer le budget de l'année prochaine, qui doit être présenté à l'Europe à la mi-octobre, il faudrait encore dégager 206 millions d'euros d'économies. 

La répartition de cette somme est déjà connue: Daniel Bacquelaine (MR) doit ainsi économiser 52 millions sur les pensions, Maggie De Block, ministre des Affaires sociales (Open Vld), 64 millions, tandis que le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, est chargé de trouver 90 millions d'euros.

Ce dernier a laissé entendre qu'il ne proposerait des mesures d'économies que s'il obtient une garantie sur les 254 millions que doit rapporter la taxe sur les comptes-titres, qui tombe quant à elle sous la compétence du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA).

Outre les économies, le gouvernement doit encore trouver 100 millions d'euros de revenus en provenance de la fraude fiscale et sociale. Ce montant se trouve inscrit dans le budget, mais aucune mesure n'a encore été prise pour le récupérer.