Capitalisation des banques: les Européens arrivent à un compromis

Publié le - Mis à jour le

Economie

"Une vingtaine de problèmes ont été réglés au cours de la journée"

BRUXELLES

Les ministres européens des Finances sont finalement parvenus à un compromis tôt jeudi matin sur le niveau de capitalisation devant permettre aux banques de mieux absorber les chocs, même si des détails techniques restent à régler d'ici leur prochaine réunion le 15 mai.



"Nous avons un accord, il reste du travail pour qu'il soit techniquement prêt", a déclaré la ministre danoise des Finances, Margrethe Vestager, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, à l'issue d'une journée marathon de près de 16 heures de discussions à Bruxelles.


L'accord devrait être finalisé lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances le 15 mai, après des "vérifications techniques sur les derniers points qui restent à régler", a-t-elle dit.


Plusieurs de ses collègues l'avaient exhortée en début de soirée à continuer les discussions, qui semblaient alors dans l'impasse. "Si nous ne parvenons pas à une décision ce soir, il y a danger que nous n'y parvenions pas du tout", avait notamment plaidé le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, jugeant que ce serait "désastreux".


"Une vingtaine de problèmes ont été réglés au cours de la journée", s'est finalement félicitée Mme Vestager.


Cette réunion extraordinaire visait à finaliser les discussions sur le nouveau cadre réglementaire du secteur bancaire, dit de "Bâle III", qui doit être mis en place progressivement à partir de 2013.


Avant que le sujet ne soit renvoyé au Parlement européen, les 27 devaient définir une position commune sur la future architecture du système bancaire européen, qui compte quelque 8.300 établissements.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner