Economie La mobilité interbancaire sera d’une grande simplicité à partir de février 2018

Envie de changer de banque ? Ce sera encore plus facile à partir du 1er février prochain, lorsque le service de mobilité interbancaire instauré fin 2009 réduira les formalités au minimum. Un service qui a en tout cas séduit près de 400.000 Belges entre début 2010 et fin 2016. Changer de banque a longtemps été un véritable parcours du combattant, ce qui freinait passablement l’envie du consommateur de changer d’institution bancaire.

Depuis 2009, les choses sont plus simples. L’ancienne banque transmet à la nouvelle banque tous vos ordres de virements permanents. Mais il y a encore une certaine lourdeur : vous devez vous-même renouveler auprès de votre nouvelle banque vos domiciliations existantes et surtout informer toutes les personnes et sociétés (dont l’employeur) qui vous versent de l’argent.

À partir du 1er février 2018, la seule véritable contrainte sera d’ouvrir votre nouveau compte à vue et ensuite de lancer la machine. La banque fera alors tout le boulot. "La nouvelle banque enverra, via un nouveau service central appelé Bankswitching, les notifications nécessaires aux différents créanciers et donneurs d’ordre de virements entrants récurrents", explique Febelfin, la fédération du secteur financier. Vous pourrez indiquer dans le document de transfert la date précise à laquelle le bankswitching devra être mis en vigueur.

L’année dernière , pas moins de 44.960 demandes ont été introduites dans le cadre de la mobilité interbancaire, soit le nombre le moins élevé depuis 2010, première année pleine après l’entrée en service de la mobilité interbancaire. Le record remonte à 2013, avec près de 70.000 demandes. Ces 44.960 demandes de 2016 ne veulent pas forcément dire que seuls 45.000 Belges ont changé d’institution financière l’année dernière.

Vous pouvez fort bien vous charger de tout, sans recourir au service de mobilité interbancaire. Rien ne vous empêche non plus de ne pas clôturer votre ancien compte, ce que vous omettez plus facilement de faire si le compte est gratuit, ce qui est de plus en plus la norme dans de nombreuses banques avec l’émergence de l’Internet.