Economie

Plus sûres, les coupures s’offrent un nouveau look. À commencer par le 5 €, mis en circulation aujourd’hui

BRUXELLES La nouvelle mouture du billet de 5 € sera mise en circulation ce jeudi dans les 17 pays de la zone euro. D’un format identique, dans des tons gris-vert comme son prédécesseur, il ne semble pas a priori présenter de grandes différences.

Et pourtant, il s’agit du premier exemplaire de la série Europe, référence au personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom au Vieux Continent.

Les autres coupures (10, 20, 50, 100, 200 et 500 €) subiront un lifting identique dans les mois à venir. Les actuels billets de 5 € conservent bien entendu leur valeur et demeureront en circulation jusqu’à une date qui sera annoncée suffisamment longtemps à l’avance. En attendant, ces anciens billets seront retirés progressivement de la circulation. Ils conserveront toutefois leur valeur même après cette date, sans limite de temps, et pourront être échangés dans les banques centrales de la zone euro à tout moment.

Le billet de 5 euros de la série Europe a bénéficié de nombreux progrès technologiques depuis l’introduction de la première série, il y a plus de dix ans, et comporte de nouveaux signes de sécurité améliorés.

Le filigrane et l’hologramme montrent un portrait d’Europe, personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom à la nouvelle série de billets.

Un élément visible au premier coup d’œil est le nombre émeraude, qui change de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond, et produit un effet de lumière qui se déplace de haut en bas et de bas en haut.

Enfin, de petites lignes imprimées en relief sur les bordures, à gauche et à droite du billet, permettent, notamment aux aveugles et aux malvoyants, de le reconnaître facilement.

L’ensemble de ces signes de sécurité figurent au recto du nouveau billet et peuvent être facilement vérifiés avec la méthode consistant à toucher, regarder, incliner.

Si les billets s’offrent un nouveau look, c’est donc avant tout pour des raisons de lutte contre les contrefaçons. L’an dernier, la Banque centrale européenne a retiré de la circulation 251.000 billets, un taux faible au regard des 14,9 milliards de billets en circulation. Même si c’est encore trop.

© La Dernière Heure 2013