Economie

L'action du bancassureur belgo-néerlandais Fortis perdait lundi en milieu de matinée plus de 18% à la Bourse d'Amsterdam alors qu'elle avait ouvert en forte hausse


BRUXELLES L'indice des principales valeurs AEX perdait plus de 4,5%. L'action avait atteint vendredi à la clôture son niveau le plus bas en quinze ans, plongeant de plus de 20% à 5,18 euros, alors que Fortis traversait une grave crise de confiance des marchés financiers, inquiets pour sa solvabilité.

A l'issue de réunions au sommet à Bruxelles et Amsterdam, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas ont annoncé dans la nuit de dimanche à lundi qu'ils prendraient chacun une participation de 49% dans les entités bancaires de leurs pays respectifs.

Cette nationalisation intervient alors que Fortis n'avait pas réussi à convaincre les marchés vendredi en annonçant la mise en vente de 5 à 10 milliards d'euros d'actifs non-stratégiques. Le groupe avait annoncé le départ de son patron Herman Verwilst dans la soirée.

Fortis est la première banque belge et la deuxième des Pays-Bas.

© La Dernière Heure 2008