Economie

L'Estonie deviendra le troisième pays d'Europe de l'Est à adopter l'euro


TALLINN L'Estonie se préparait vendredi à fêter son entrée dans la zone euro, dont elle deviendra la 17e membre à 0h00 samedi matin.
Des festivités sont prévues dans la capitale Tallinn, où le Premier ministre Andrus Ansip doit effectuer l'un des premiers retraits en euros à un distributeur, quelques instants après minuit.

L'Estonie, pays de 1,3 million d'habitants, deviendra le troisième pays d'Europe de l'Est à adopter l'euro, après la Slovénie et la Slovaquie, 20 ans après son indépendance en 1991 et sept ans après son entrée dans l'Union européenne.

Cette adhésion semble presque anecdotique sur le plan économique, l'Estonie représentant moins de 1% des 9.500 milliards d'euros de l'économie de la zone euro. Elle apparaît en revanche symbolique au moment où l'euro traverse sa plus grave crise après 12 années d'existence.

A l'échelle économique européenne, l'Estonie est un petit pays. Le salaire mensuel moyen y était de 760 euros au troisième trimestre 2010; le taux de chômage s'élève à 15,5% de la population active, contre 10,1% en moyenne dans la zone euro; le PIB a plongé de 14% l'année dernière, une des plus grosses chutes de l'UE; et l'inflation devrait connaître une hausse l'année prochaine.

Après une année 2009 noire, la croissance était toutefois de 5% en rythme annuel au troisième trimestre 2010, grâce à des exportations en hausse, et le Fonds monétaire international (FMI) table sur une croissance à 4% en 2011.

© La Dernière Heure 2010