Economie

L'e-commerce semble être entré dans les moeurs en Belgique. Environ une entreprise du pays (21%) y a en effet vendu un bien ou un service en ligne l'an passé, ce qui place la Belgique au cinquième rang européen en la matière, selon les chiffres d'Eurostat, l'office statistique européen, publiés jeudi. 

L'Irlande figure à la première place. Un quart des sociétés (26%) y a eu recours à Internet pour vendre ses produits. La Suède (25%) et le Danemark (24%) complètent le top 3. Avec 22%, les Pays-Bas se situent juste devant la Belgique.

La moyenne européenne n'atteint, elle, que 16%. C'est surtout en Europe de l'Est et dans plusieurs pays du sud que le bât blesse. A noter également que les performances du Luxembourg ne sont pas non plus brillantes, avec une part d'un peu plus de 10%.

Si la part des entreprises de l'UE ayant réalisé des ventes en ligne a progressé entre 2010 et 2014, passant de 12% à environ 16%, elle est depuis restée relativement stable. Parmi elles, en 2016, la quasi-totalité (97%) a vendu au sein même de son pays, tandis que moins de la moitié (44%) a effectué des ventes à des clients situés dans d'autres États membres de l'UE et plus d'un quart (28%) à des clients extra-communautaires.

Enfin, les frais de transport constituent le principal obstacle aux ventes web transfrontalières au sein de l'UE. S'y ajoutent des barrières d'ordre technique telles que le manque de connaissance des langues étrangères (13%) ou l'adaptation de l'étiquetage des produits (9%).