Economie

La Belgique va rendre un total de 221,8 millions d'euros à Athènes dans le cadre de la rétrocession des gains des banques centrales sur les obligations grecques, relève mardi L'Echo. 

En pleine crise des dettes souveraines, la Banque centrale européenne avait procédé en 2010 à des rachats de dette publique grecque, ce qui a permis à l'Eurosystème (BCE et banques centrales nationales) de réaliser des gains.

Le 22 juin dernier, les Etats membres de la zone euro ont convenu de rétrocéder ces gains à la Grèce, dans le cadre de la fin du 3e plan de refinancement de la Grèce. Parmi d'autres mesures, ces montants ont pour but de rendre l'endettement de la Grèce (178% de son PIB) plus soutenable.

Les versements auront lieu en décembre et juin à partir de cette année et jusqu'en 2022. L'argent devra servir à réduire des besoins de financement de la Grèce ou à financer des investissements qui auront reçu le feu vert des créanciers.

Les montants par pays n'ont pas encore été divulgués, mais L'Echo s'est procuré le détail auprès du ministère des Finances. L'enveloppe belge totale s'élève à 221,8 millions d'euros.