Economie

La direction d'Audi Brussels à Forest a accepté, par écrit, de supprimer la neuvième heure supplémentaire, demandée à l'équipe de l'après-midi quatre jours par semaine, après que celle-ci est entrée en grève vendredi à 15h00, a annoncé Grégory Dascotte, permanent FGBT, vers 17h30.

Les grévistes réclamaient le retrait du plan de la direction qui prévoyait d'augmenter le temps de travail. Le travail reprendra à 18h00. Vu la forte demande dont jouit l'Audi A1, qui sera produite par Audi Brussels jusqu'en 2018, le constructeur allemand a demandé à son usine de Forest d'assembler cette année 2.600 A1 supplémentaires, selon des sources syndicales. Une information toutefois non confirmée par la direction.

Des discussions ont eu cours pour décider de la manière d'atteindre cet objectif. Faute d'accord, les syndicats estimaient que la direction faisait du "forcing" pour imposer sa proposition. Il était notamment question d'une heure supplémentaire pour l'équipe de l'après-midi, qui devait en conséquence finir à 23h00 au lieu de 22h00, quatre jours par semaine.

Grégory Dascotte a salué la réactivité de la direction et souligné que les syndicats étaient ouverts à reprendre les discussions pour atteindre les objectifs fixés par ces nouvelles commandes.

Audi Brussels emploie quelque 2.500 personnes. L'équipe de l'après-midi concernée par ce mouvement de grève comptait environ 800 travailleurs, selon une estimation très approximative de Grégory Dascotte.