Economie

La filiale belge de Google fait l'objet d'un contrôle fiscal pour les années 2014 et 2015, rapporte Le Soir mercredi. 

En 2016, l'entreprise a déclaré en Belgique un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros, loin de l'activité réelle de la filiale. Le rapport annuel 2016 de la filiale belge rapporte qu'elle fait l'objet d'un contrôle fiscal relatif aux exercices 2014 et 2015. "A l'heure où les comptes annuels ont été approuvés, ce contrôle était toujours en cours", ajoute Google Belgique, qui précise être "actuellement en négociation avec les autorités fiscales en vue de trouver un accord".

Le SPF Finances se retranche derrière le secret professionnel et ne fournit pas d'explication.

En 2016, Google Belgique a déclaré un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros (+25 %) et un bénéfice de 1,9 million sur lequel il a payé un impôt de 740.404 euros. Or ce chiffre d'affaires ne reflète pas l'activité réelle de l'entreprise qui est la vente d'espaces publicitaires. Les publicités sont facturées depuis l'Irlande où se situe la maison mère européenne de Google, et où la fiscalité est avantageuse.

Selon les estimations, le chiffre d'affaires dépasserait en réalité les 220 millions d'euros.