Economie

Une page se tourne: la messagerie instantanée "AOL Instant Messenger", qui fut la première du genre en 1997, va s'arrêter le 15 décembre, a annoncé AOL vendredi, à l'heure où les applications de discussion et les réseaux sociaux ont envahi le quotidien. "Nous savons qu'il y a énormément de fidèles qui utilisent AIM depuis (longtemps) et nous avons adoré mettre au point la première application de discussion de ce genre" en 1997, écrit sur son site internet AOL, désormais intégrée -avec Yahoo- à l'entité Oath de Verizon. "Désormais, nous tous à AOL (maintenant Oath) sommes ravis de continuer à vous apporter des produits et expériences nouveaux et emblématiques", poursuit AOL, qui fut l'un des pionniers d'internet.

AOL précise que les adresses mail @aim.com continueront de fonctionner malgré l'arrêt du service de messagerie instantanée.

Les listes de contacts ne pourront pas être sauvegardées et toutes les données de l'utilisateur seront effacées, poursuit l'entreprise. Toutefois, les utilisateurs d'AIM pourront manuellement sauvegarder images et dossiers échangés via AIM et, dans certains cas, télécharger leurs historiques de conversations, jusqu'au 15 décembre.

Au fil des années, les services de messagerie instantanée, comme Messenger ou WhatsApp, tous deux rachetés par Facebook, ont envahi ordinateurs et smartphones.

Selon la presse spécialisée, AIM n'était plus utilisée régulièrement que par moins de 10 millions de personnes.