Economie

Le président du Sporting d'Anderlecht ne manque pas d'idées pour accroître les revenus de ceux qui gagnent "moins de 2.000 € net par mois"... Quitte à sacrifier une institution historique du Royaume !

En interview chez nos confrères du magazine Trends, l'homme d'affaires et président du RSC Anderlecht Marc Coucke fait preuve de solutions pour le moins créatives pour contrer la rage taxatoire qui sévit en Belgique. Interrogé en compagnie du CEO de Belfius Marc Raisière, il expose son idée pour augmenter le pouvoir d'achat des Belges : la suppression du... Sénat !

"L'État prend beaucoup trop d'argent aux gens qui travaillent, déclare-t-il. Ce que je vais dire maintenant est très populiste, mais je suis à 100% sérieux : je trouve que l'on doit obligatoirement trouver un système en Belgique qui, d'ici deux ans, permettrait à chaque personne qui gagne moins de 2.000 euros net par mois de toucher 500 euros de plus." Puisqu'une pareille augmentation de la fiche de paie aura forcément un coût, et que pour Marc Coucke, serial-entrepreneur, il ne doit aucunement peser sur les entreprises, l'ex-homme fort du KVO "préconise, par exemple, la suppression du Sénat. En Belgique, il coûte 100 millions d'euros par an et je ne comprends pas que cette institution existe encore..."